Les balises HTML organisent les contenus d’une page selon des structures et une hiérarchie précise. Elles s’inscrivent dans une stratégie SEO, un ensemble de techniques et de mesures faisant remonter un site dans les SERP. Elles sont ainsi d’une importance capitale dans le référencement sur les moteurs de recherche.

Que faut-il savoir sur l’utilisation des balises HTML ?

Les balises HTML sont la base d’un contenu optimisé, mais que signifient-elles et quelles sont leurs implications ? D’abord, il s’agit d’un codage via des signes spécifiques servant à structurer un texte. Elles sont indispensables pour les moteurs de recherche, car ceux-ci ont besoin de ces signaux pour appliquer les commandes d’indexation. Les navigateurs accèdent aux informations prioritaires en décodant les balises et mots-clés intégrés dans les sous-titres. Avec elles, les contenus sont plus clairs et mieux organisés offrant une expérience optimale lors de la lecture.

L’optimisation des contenus passe ainsi irrémédiablement par l’utilisation des balises HTML. Néanmoins, celles-ci respectent des critères, dont une partie pour les bots de Google et une autre pour les internautes. Les balises Hn sont les plus populaires et les plus indispensables dans une stratégie d’optimisation. Elles servent à structurer les titres et sous-titres d’un texte. La conception et la formulation doivent valoriser au maximum les balises et surtout les informations capitales.

Ainsi, les titres répondent obligatoirement à des critères d’attractivité, de précision et de logique. Ils sont construits avec le champ lexical du mot-clé principal tout en éveillant la curiosité de l’internaute. Le choix des sous-titres dépend des réponses à fournir, généralement en lien avec les contenus proposés par la concurrence.

Ces balises sont insérées dans un souci de hiérarchisation et de lisibilité. Elles permettent également au moteur de recherche de trier et reconnaître les informations clés.

À quoi et à qui servent les balises ?

Les balises principalement utilisées dans la conception des contenus sont celles appelées Hn. Leur rôle est avant tout de hiérarchiser l’article et de mettre en évidence les parties intéressantes. Autrement dit, elles servent à établir le plan et à organiser les idées générales du texte. Elles revêtent ainsi un caractère primordial pour le rédacteur web.

De l’autre côté de l’écran, c’est-à-dire au niveau du lecteur, les balises Hn indiquent clairement les parties abordées. Elles guident donc dans la lecture et permettent déjà de repérer les passages intéressants. À l’intérieur de l’écran, au niveau des robots de Google, les balises Hn orientent dans l’indexation. Elles mettent en avant les sujets traités dans les contenus. Ces indices sont incontournables pour le crawl, car les Googlebots surveillent le lien entre la thématique abordée et les sous-titres.

Insérer les balises est une chose, encore faut-il savoir tourner les phrases qu’elles composent. Ces passages-clés sont conçus de manière à fournir des idées concrètes et précises sur les paragraphes qui les constituent. La démarche précédant la formulation du H1 est de ce fait la recherche de mots-clés. Ceux-ci sont essentiels, voire incontournables pour figurer en tête de liste des résultats SERP. Les Focus Keywords sont pertinents et présentent un lien évident avec le domaine d’activité. Différents outils sont disponibles sur Internet pour aider à trouver des mots-clés pertinents et populaires auprès des internautes.

Comment composer une baliste title ?

La balise title introduit en une seule phrase l’idée générale de l’article. Elle donne un aperçu rapide et court de ce qui sera abordé dans les paragraphes. Elle doit être accrocheuse, concise et énonciatrice. Il existe plusieurs pratiques à appliquer pour obtenir un H1 parfait autant pour le lecteur que pour le moteur de recherche. La balise title comprend au maximum une phrase de 65 caractères. Au-delà, elle risque d’être tronquée et moins pertinente au niveau de l’indexation. Ce titre est également composé avec un mot-clé principal.

Si la technique voulait qu’on en insère plusieurs pour le référencement, la méthode a évolué. En effet, Google pénalise la suroptimisation et sanctionne l’insertion de plusieurs mots-clés dans la balise title. La précision est ici de rigueur. Par ailleurs, cette partie s’affichant sur Google, il est judicieux d’y placer le nom de la marque ou de l’entreprise. Le H1 représente le premier niveau d’informations. Cette balise est en rapport direct avec le sujet abordé et la forme interrogative est la plus souvent utilisée.

Quel intérêt à insérer d’autres balises ?

Les balises HTML fonctionnent en série et leur utilisation garantit la pertinence d’un contenu. Par conséquent, leur insertion dans les textes n’est pas optionnelle.

La meta description est une balise prévue pour l’expérience utilisateur. Elle fournit un résumé de l’article en une ou deux phrases, mais son utilité pour l’indexation n’est pas certifiée. Une meta description bien travaillée suscite la curiosité du visiteur et l’incite à poursuivre la lecture en cliquant sur le lien. Le format recommandé et classique de cette balise est de 120 caractères tout au plus. Ce contenu est la partie qui présente l’article sur les résultats. La formulation adaptée pour ce passage contient idéalement un verbe d’action. La meta description est en quelque sorte une adresse directe au visiteur.

La balise robots.txt est destinée au moteur de recherche. Elle comprend des commandes spécifiques pour signifier au Googlebot de suivre ou non un lien précis. Elle se révèle indispensable pour gagner du temps dans l’indexation en omettant le parcours des pages non nécessaires. Celles-ci peuvent concerner des données personnelles non indispensables à l’indexation. Ces pages peuvent aussi s’agir de contenus obsolètes qui n’ajoutent rien au référencement. Avec le protocole robots.txt et ses programmations, l’administrateur garde le contrôle sur le site et le SEO. Cette balise est configurée selon trois commandes : Noindex, Nofollow et Noarchive. Elles servent respectivement à empêcher l’indexation, le parcours et l’apparition en cache.

La balise canonique est d’une grande praticité pour les boutiques en ligne. En effet, l’e-commerce est caractérisé par la vente de nombreux articles similaires. Par conséquent, les contenus des pages peuvent présenter de grandes similitudes pouvant s’avérer pénalisantes en référencement. Cette balise incarne la solution parfaite en hiérarchisant et en graduant les pages qui se ressemblent. Cette distinction est essentielle pour le moteur de recherche lors de son processus d’indexation. Elle avise de l’éventuelle ressemblance des contenus, mais atteste leur différence et prouve que les textes ne sont pas dupliqués.

Fraîchement intégrées dans le concept, les balises Open Graph commencent à s’imposer également. Cette pratique s’applique essentiellement sur les réseaux sociaux, notamment au niveau des descriptions d’entreprise. Ces balises ont pour principal objectif d’adapter les contenus aux réseaux sociaux et de rediriger vers le site officiel.

L’importance des balises en SEO